FANDOM


Conversion
Couverture-11-12
Docteur: Onzième Docteur
Compagnons: Alice Obiefune John Jones ARC
Avec: L'Entité - Constantin - Maxence
Ennemi: Cyberman
Cadre: Berlin, 1976 - Rome, 312 avant J.C.
Titre français: Conversion

Détails

Scénariste: Rob Williams
Éditeur: Andrew James (UK)

Emmanuel Bouteuille et Richard Saint Martin (FR)

Dessinateur: Warren Pleece
Maison d'édition: Titan Comics (UK)

Akileos (FR)

Couleur: Hi-Fi
Lettrage: Richard Starkings

Jimmy Betancourt

Détails de publication

Date de publication: Mai - Juin 2015 (UK)

Mai 2017 (FR)

Publié dans: Doctor Who : The Eleventh Doctor #12 - 13 (UK)

Doctor Who : Le Onzième Docteur - Conversion - Tome 3 (FR)

Navigation

←Précédent Suivant→
Four Dimensions (Comics) The Comfort of the Good (Comics)

Conversion (Conversion) est la douzième aventure en deux parties de la série consacrée au Onzième Docteur publiée par Titan Comics.

Ce comics a été publié en français par l'éditeur Akileos en mai 2017.

Synopisis Modifier

1976. Le Docteur et John Jones sont sur une moto et longent le mur de Berlin. Des soldats leur tirent dessus. A la poursuite de l'Entité, elle vient de s'échapper à travers un trou de ver qu'elle a elle-même produit. Un hélicoptère se rapproche. Le Docteur accélère et passe la faille. Lui et Jones se retrouvent dans l'espace, avec une gigantesque boule de feu derrière eux.

Résumé détaillé Modifier

Partie 1 Modifier

Le Docteur flottait dans le vide spatial. Il prit appui sur Jones, s'élança vers sa moto et appuya sur un bouton. Le TARDIS se matérialisa, et ARC les attrapa. Alice Obiefune eût à peine le temps de s'occuper du Docteur qu'il se jeta sur les commandes du TARDIS pour éviter la boule de feu. Mais le TARDIS refusait de s'éloigner : elle voulait aider cette OVNI liée à l'Entité et qui allait s'écraser sur Terre.

Pendant ce temps sur Terre, au nord de Rome, en 312 avant JC, se déroulait la bataille du pont Milvius. Constantin et Maxence motivaient leurs troupes pour se battre et lancèrent l'assaut. Un soldat prit à parti Constantin, mais fût défendu par un autre légionnaire que le soldat tua avant d'être tué par Constantin. Le jeune légionnaire, donna à Constantin une croix chrétienne avant de mourir. Au loi, les romains virent la gigantesque boule plonger vers la Terre.

23-11-12

Dans le TARDIS, ARC se proposa, en communiquant avec le TARDIS, lié à l'Entité, de redresser la boule de feu et d'éviter l'impact. Malgré ses efforts, ARC détacha le TARDIS de la boule qui alla s'écraser sur Terre sans pour autant provoquer un nouvel apocalypse.

Au même moment, des ombres provenant de l'impact s'approchaient de deux légionnaires romains : c'était des Cybermen contrôlées par l'Entité.

Partie 2 Modifier

Les deux légionnaires, bien qu'effrayés, brandirent leur glaive. Prêt à frapper, Junon, Vénus et Minerve leur apparurent. Enchantés par cette manipulation, cette projection de leur désir, l'Entité se jetèrent sur eux depuis le corps des Cybermen et en prît le contrôle.

Le TARDIS atterrît près de la troupe de Cybermen, éjecta le Docteur et ses compagnons et les enferma dehors. Le Docteur expliqua la présence des cybermen : l'Entité avait dut intercepter leur vaisseau, puis en prendre le contrôle. Les Cybermen approchaient et le Docteur eût la vision d'un Seigneur du Temps : le désir le plus cher du Docteur.

09-11-12

Mais le Docteur, conscient de cela, ne fût pas contrôlé par l'Entité. Alors que les Cyberman approchaient toujours, ARC rentra dans une profonde colère, et terrassa la première rangée. Soudain, Constantin et sa légion surgirent et attaquèrent les Cybermen, l'empereur arguant ses troupes de ne pas succomber aux visions.

Cependant, les Cybermen commencèrent très vite à prendre le dessus, si bien que le Docteur demanda à ARC de sauver le plus de personnes possible et de s'enfuir. Pendant leur course, ils remarquèrent l'absence de Jones : l'Entité avait prit possession de lui, et il marchait au milieu des cybermen.

Impuissant, ils battirent en retraite sur le pont Milvius. Loin de leurs ennemies, Alice se disputa avec le Docteur, ne supportant pas son inaction, son aveu d'impuissance, et lui ordonna de faire quelque chose. Jones était important pour elle et pour sa défunte mère dont il allait incarner l'artiste préférée.

Malgré l'insoluble situation, les troupes de Constantin, dont sur les visages étaient peints la croix chrétienne, voulaient à tout prix se battre. Mais le Docteur choisit une autre option : il demanda à ce que les romains protègent Alice, pendant que lui et ARC iraient parler avec l'Entité, dans ce qu'il décrivit comme une mission suicide.

20-11-12

ARC et le Docteur s'unirent mentalement et physiquement. Ils s'approchèrent des Cybermen. Alors, ils s'unirent avec l'Entité, puis le Docteur prît le total contrôle : il projeta chez les cybermen la vision d'une divinité la plus désirable à leurs yeux et exploita cette faiblesse pour les faire fuir.

Même si le Docteur réussit à sauver Rome et à empêcher l'invasion, il ne pût empêcher l'Entité de s'enfuir à nouveau. ARC semblait profondément attristé de cela. Le TARDIS refusait toujours de s'ouvrir, et Jones était porté disparu.

Univers Modifier

Personnage Modifier

  • Depuis son emprisonnement dans le TARDIS lorsque le Docteur était Directeur Général, l'Entité a appris à voyager dans le temps et dans l'espace.
  • Le TARDIS veut que le Docteur se rachète de ses maux commis envers l'Entité : d'où le fait qu'ils soient liés ensemble par la culpabilité du Docteur et que le TARDIS l'oblige certaines actions et lui imposent certaines situations.
  • Alice voit le Docteur comme un dieu tout puissant, ce qui la pousse dans une colère noire lorsque celui-ci se retrouve impuissant ou fait des erreurs.
  • Jones disparaît dans cette aventure.

Continuité Modifier

Références Modifier

  • Jones pense que la comète est celle qui aurait anéanti les dinosaures.
  • L'aventure se déroule dans le contexte de la Bataille du Pont Milvius et en donne sa propre version. Selon les historiens, ce conflit opposa le <time>28 octobre 312</time> Maxence à l'Auguste de l'Ouest Constantin qui voulaient tous les deux diriger l'empire romain d'occident. Dans cette bataille, Constantin déclare avoir eu la vision d'un symbole formé de la conjonction des lettres grecques Chi et Rho, soit les deux premières lettres du mot Christ ; Constantin a vu ou entendu également Εν Τουτω Νικα, traduit en latin par In hoc signo vinces — Tu vaincras par ce signe. Bien que païen, Constantin décide de faire apposer ce symbole sur le bouclier de ses soldats. Il crédite sa victoire au nom du Dieu des Chrétiens, dont il interdit la persécution sur les territoires qu'il dirige.
  • Junon, Vénus, et Minerve sont des divinités de la mythologie Romaine : Junon est reine des dieux et protectrice du mariage ; Vénus est la déesse de l'amour, de la séduction et de la beauté ; Minerve est la déesse de la guerre, de la sagesse, de la stratégie, de l'intelligence, de la pensée élevée, des lettres, des arts, de la musique et de l'industrie.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard