FANDOM


Revolutions of Terror
4058033-02a
Docteur: Dixième Docteur
Compagnons: Gabby Gonzales
Personnages principaux: Cindy Wu, Maria Gonzales, Miguel Gonzales, Fernanda, Hector
Avec: Les Pranavores
Ennemi: Les Cérébravores
Cadre: New York, Brooklyn,
Titre français: Les Révolutions de la Terreur

Détails

Scénariste: Nick Abadzis
Éditeur: Titan Comics
Dessinateur: Alice X Zhang, Elena Casagrande

Détails de publication

Date de publication: Juillet 2014 - Octobre 2014 (Titan Comics)

Janvier - Février 2016 (Akileos)

Navigation

Doctor Who : le Dixième Docteur
←Précédent Suivant→
The Art in Space (comics)

Revolutions of Terror (Les Révolutions de la Terreur) est la première aventure en trois parties de la série consacrée au Dixième Docteur publiée par Titan Comics. Cette histoire est aussi l'introduction de Gabby comme nouvelle compagne du Docteur à la suite de Donna Noble.

Ce comics a été publié en français par l'éditeur Akileos en janvier 2016

Cette histoire se situe entre Journey's End et The Next Doctor.

Résumé Modifier

C'est Halloween et la veille du Dia de los muertos. Gabby est en train de travailler dans le lavomatic de son père, accompagnée par son amie Cindy. Gabby se sent frustrée de devoir passer son temps dans un lavomatic ou dans des cours de soir en comptabilité, elle qui voulait faire les beaux-arts, et ne supportent plus le comportement patriarcale et traditionaliste de son père.

Pendant que Cindy essaye de la réconforter, celle-ci remarque quelque chose d'étrange avec plusieurs des machines qui selon Gabby ne devraient même pas être allumées. C'est alors que, perplexes devant la situation, des tornades d'eaux jaillissent des machines. Gabby protège alors Cindy et remarque que s'échappe d'une des tornades, une espèce de fumée grise ayant pour forme un loup.

Soudain tout semble s'apaiser. Hector, le beau-frère de Gabby rentre alors dans le lavomatic, constatant qu'il est inondé. Gabby lui confie qu'elle semble avoir vu "quelque chose".

Résumé détaillé : Modifier

Première partie Modifier

Sunset Park, Brooklyn, New-York.

Le lendemain, dans le restaurant de son père Miguel, "le château mexicain" (The castillo mexicano), Gabby essaye, dans une dispute, de défendre auprès de son père sa version des faits. Son père ne la croit pas, allant jusqu'à accuser Cindy, que Gabby défend en critiquant Hector.

Dans la salle du restaurant, Blanca, la sœur de Gabby, prend la commande d'un client. Il s'agit du Docteur, qui possède avec lui une machine : un oscillateur trioctique. Gabby part se changer pour faire le service. Sa mère, Maria, essaye de faire entendre à son mari le besoin de liberté de sa fille.

A peine le Docteur est-il servi que celui-ci doit quitter son restaurant, sa machine semblant lui indiquer quelque chose. Pendant ce temps, Gabby se dispute avec Hector dans le couloir de l'appartement, quand soudain ils entendent une voix crier de terreur : c'est la grand-mère de Gabby. Celle-ci dit avoir vu son défunt mari, non pas apaisé comme il l'est d'habitude, mais "tourmenté" et "en peine". Alors que Gabby reste pour réconforter sa grand-mère, Hector part au lavomatic. En partant, il regarde une photo de Juan, le défunt grand-père, qui tout à coup, change d'apparence : celui-ci semble hurler et avoir des yeux d'un profond rouge sanglant.

Vq64psx4htiovxdy584x

Au lavomatic, Hector se fait attaqué par une créature géante, mi-homme, mi-bouc, Au même moment, dans la rue, le Docteur suit les indications de son oscillateur. Certaines personnes dans la rue, fuient soudainement de terreur sans raison apparente. Une mère de famille, promenant son bébé, est elle aussi soudainement terrorisée. Le Docteur s'approche pour les aider : le bébé semble avoir la peau purulente. Il use sa machine et le bébé reprend son apparence normale. Le Docteur semble ne pas comprendre ce qu'il se passe, et toujours plus de personnes fuient en courant en pleine rue.

Au restaurant, on apprend par le journal télévisée que demain, pour le Dia de los muertos, la communauté mexicaine aura le droit à une cérémonie spéciale au cimetière de green-wood. La grand-mère semble aller mieux, mais confie à Gabby que "les morts ont faim... Et ils reviennent." Hector est dans un état de psychose. Gabby amène sa grand-mère se coucher, termine son service puis va à ses cours du soir.

Au retour, Gabby reprend le métro qui se bloque. Tout à coup, les passagers du wagon sortent en hurlant. Gabby essaye de comprendre ce qui se passe mais est attaquée par une version difforme, géante, et monstrueuse d'elle-même qui lui fonce dessus. Elle tente de fui du wagon. Avant qu'il ne soit trop tard, le Docteur lui attrape la main et lui dit de ne pas le lâcher pendant qu'il s'interpose face au monstre avec son tournevis sonique.

Dw 10 1a

Gabby et le Docteur

Deuxième partie Modifier

Le Docteur et Gabby fuient le monstre et essayent à tous prix de sortir du métro. Les grilles du métro sont clauses. Le Docteur suppose que le monstre soit un filtre psychique provenant d'une source. Gabby sort un miroir, le dirige vers le monstre, ce qui court-circuite le champ psychique. Le garde du métro qui était en fait le monstre, tombe inconscient à terre.

Ils sortent du métro. Gabby confie au Docteur avoir utilisé le miroir en référence à une vieille légende Aztec de son enfance. Docteur l'informe avoir besoin d'un appareil plus puissant pour trouver la source du filtre psychique et télépathique.

Le Docteur quitte Gabby et lui conseil de rester chez elle plusieurs jours. Elle le voit rentrer dans le TARDIS.

Le lendemain, Gabby se rend au lavomatic. Elle a peur de tomber sur la même chose que Hectore la veille. Se munissant d'une batte de base-ball, elle se dirige vers l'arrière-salle. Quelque chose apparaît devant elle et l'effraie. C'est le Docteur, qu'elle frappe au visage sans s'en rendre compte.

Le Docteur s'en va, poursuivi par Gabby qui insiste, lui pose des questions pour le connaître, savoir ce qu'il fait ici. Le Docteur révèle son identité, et Gabby essaye de comprendre ce qu'il s'est passé la veille dans le métro. On apprend que le monstre était une projection télépathique qui provenait du garde du métro et qui manipulait Gabby avec ses plus grandes craintes, et que cette projection était dût à un être non corporel malveillant qui s'était emparé du corps du gardien du métro. On apprend que ces êtres incorporels sont des "intrus" et que le Docteur cherche l'endroit par où ils sont rentrés. Ces intrus sont très différents des autres êtres incorporels qui vivent sur terre. Les pranavores, des créatures qui se nourrissent de l'excès d'émotions positives des humains, qui en échangent leurs donnent de la "bonne vibration" et harmonisent, équilibrent leurs émotions, les protégeants ainsi, et qui vivent dans la psychosphère, une dimension, comme le temps et l'espace, mais purement psychique et suprasensorielle.

Pranavore

Un pranavore

Le Docteur lui montre cette dimension grâce à un casque oculaire spécial. Gabby aperçoit les pranavore, et que ceux-ci sont attaqués par des apparences malfaisantes, les cérébravores. Le Docteur s'en part du casque et rentre en pourparler avec ces créatures. On apprend que les cérébravores veulent dévorer tous les êtres non-corporel, et qu'une planète a déjà été dépeuplée.

La créature attaque le Docteur, et d'autres rentrent en action. On apprend que les cérébravores manipulent les esprits corporels avec leurs plus grandes peurs, les affaiblissant pour pouvoir s'en servir d'autre et se matérialiser, qu'ensuite à travers leurs hôtes, ils projettent chez les autres êtres corporels leurs peurs, se nourrissant ainsi de plus en plus jusqu'à l'épuisement et la mort des émotions négatives.

Gabby et le Docteur fuient et se cachent pour éviter les monstres. Le Docteur retourne avec Gabby au point d'arrivée des cérébravores : le lavomatic où ils sont rentrés par une faille spatio-temporelle dans la psychosphère reliée à l'énergie cinétique des tambours des laves-linges.
Cerebravore

Des Cérébravores

Ils sont poursuivis, mais pénètres de justesse dans le lavomatic. Gabby lance les machines, ce qui ouvre la faille. Le Docteur pense que cette faille est pour un groupe de reconnaissance, ce qui laisse présagé la présence d'une grande armée qui tentent d'ouvrir d'autres failles sur terre. Le Docteur prend le miroir de Gabby, et saute dans la faille dans le but de bloquer l'énergie à la source de celle-ci, laissant Gabby seule, pour l'instant à l'abris des cérébravores, et qui se met à chanter pour se donner du courage.

De l'autre côté de la faille, le Docteur cherche la source d'énergie. Ils trouvent les hôtes précédents des cérébravores, apparemment tous morts. Cindy a oublié de barricader la porte de derrière, elle se dirige dans l'arrière salle et saute de terreur. Au même moment, le Docteur est attaqué par un cérébravore.

Troisième partie Modifier

Gabby tente de bloquer la porte de derrière. Pendant ce temps, le cérébravore inonde l'esprit du Docteur de ses plus grandes peurs, mais, grâce à son tournevis sonique, il brise le champs psychique et libère l'hôte encore vivante de l'emprise du cérébravore.

On apprend de la bouche de l'hôte que les cérébravores sont des armes psychiques. Les pranavores de la planète de l'hôte ont été manipulé psychiquement pour devenir des armes projetées contre leurs ennemies à travers un portail inter-dimensionnel, mais qui se sont rebellés contre leurs créateurs. On apprend aussi que l'énergie à la source de la faille est inépuisable. Le Docteur décide alors d'utiliser le miroir de Gabby.

Image2

Au même moment, sur terre, la famille de Gabby décide de se rendre à la fête du jour des morts au cimetière de Green-Wood, malgré les choses horribles qui se passent dehors. Gabby, quant à elle attend toujours le retour du Docteur.

Celui-ci a connecté le miroir à un système holographique pour décupler sa puissance et l'utiliser contre les cérébravores. Mais au moment de tout déclencher, le cérébravore reprend le contrôle de l'hôte et attaque le Docteur. Par chance, il passe de l'autre côté du portail après avoir eu le temps de fermer la faille.

Il rejoint Gabby et vont vers le TARDIS. Une fois à l'intérieur, le Docteur bidouille un engin permettant d'amplifier le champs empathique, alors que Gabby semble ébahit par le TARDIS. Ils vont ensuite vers le cimetière de Green-Wood, toujours poursuivi par les cérébravores. Le Docteur demande à Gabby de continuer à chanter la chanson qui lui donnait du courage. Arrivés en ce lieu, Gabby retrouve sa famille et le Docteur se sert de la bonne ambiance de la fête et de ses vibrations positives pour amplifier leurs puissances dans sa machine et le lancer contre les cérébravores qui attaquent le cimetière. La machine enclenchée, les cérébravores sont détruits par l'onde de choc de l'énergie psychique positive.

Une fois cela terminé, le père de Gabby dit a sa fille de poursuivre ses rêves. Le Docteur, voyant Gabby surprise d'une telle réaction, lui explique que les pranavores que la chanson de Gabby a attiré et qui ont aidé le Docteur à rendre efficace sa machine, ont pu changer le point de vue de son père, comme pour la remercier en échange de son surplus d'émotion positive.

Revolutions of Terror Gabby monsters

Le Docteur quitte la fête. Gabby la suit et lui demande de la prendre avec lui dans son TARDIS. Le Docteur hésite mais fini par accepter, seulement pour un seul voyage.

Continuité Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard